Les savonniers Normands

Zofé

Zofé, savonniers dans la manche, Béatrice Niaf et Nicolas Vigot, transforment le lait de leurs juments en produits naturels, solution aussi pour les problèmes de peau.
L’histoire a commencé de la passion de Béatrice pour les chevaux et de son envie de trouver des solutions pour les problèmes d’acné.
Ils se lancent alors dans l’élevage équin, et la production des savons au lait de jument avec ses propres chevaux dans le total respect de l’animal.
Après les savons, ils constituent des soins du visage, du déodorant, du shampoing, du baume à lèvres…
 Anta Ba,

Anta Ba, savonnier à Cherbourg, d’origine sénégalaise et tunisienne nous fait voyager avec ses savons pour les peaux sensibles comme la sienne.
Elle réagissait mal aux produits vendus dans le commerce, elle avait des boutons, une peau très sèche, elle a donc découvert un atelier de création de ses propres savons et a obtenu un savon doux et odorant.
Depuis, elle fabrique, elle-meme ses savons en utilisant la technique de la saponification à froid, avec des huiles végétales et biologiques, de la soude, de l’eau et de l’argile.
Les noms de ses savons sont liés à son pays d’origine, elle fait appel à Handiprint pour la conception de ses emballages issus de matières recyclées et recyclables.

 

Harmonie, savonnier de Bréhal

Harmonie est une histoire d’amour des chevaux et d’amitié entre Clément Bais-pierre et Mathieu Taquin, deux amis d’enfance qui ont suivi des chemins différents dans les métiers du cheval.

Le premier s’est spécialisé, lors de son BTS, dans la production de lait de jument ce qui l’a emmené jusqu’en Mongolie, traverser la steppe à cheval… Conquis par les vertus cosmétiques du lait de jument, il participa à un stage pour devenir maître savonnier.

Le second partageant la vie des chevaux depuis son plus jeune âge, possédait un centre équestre et un petit élevage à Brehal, près de Granville.

Le projet a mûri au fil des retrouvailles et a finalement vu le jour en 2013; grâce à sept poulinières et leurs petits, ils produisent du lait de jument  (certifié bio par ecocert) ce qui leur a permis d’élaborer une gamme de produits cosmétiques de haute qualité, dans un esprit de nature, de respect et d’harmonie.

Abusez-en sans modération pour le plaisir de votre peau.

 Cléopâtre en rêvait…

Les savons d’Orèly

L’aventure commence quand Orèly a découvert les savons saponifiès à frois lorsqu’elle habitait sur l’ile de la Réunion.

Son premier savon à l’huile d’olive date de juillet 2004. Et depuis, elle n’arrete pas…Et puis elle est rentrée en métropole en fèvrier 2006, le temps pour elle remettre son projet de savonnerie en place afin de afire découvrir ces merveilleux savons qui ont changès son quotidien. C’est chose faite depuis le 27 juin 2008 en Normandie, elle se règale toujours autant à chaque étape de la fabrication…Que ce soit du mèlange des huiles végétales (les couleurs, les textures, les odeurs…), du mèlange des ingrèdients, du savon frais fraichement démoulé…

Valèria de cosmhana

 

Depuis toute petite elle a été bercée par la douceur de la nature. Tout comme vous elle a regardé les nuages passer en prenant la forme imaginaire de drôles de créatures, a marché les pieds nus dans l’herbe sans avoir peur.

Ce sentiment de confiance l’a intimement liée à la nature.

Et elle vous transmets aujourd’hui sa gamme de cosmétique 100% fleurs et plantes qui, nous espèrons, vous procurera ce sentiment d’apaisement basé sur la confiance envers la nature et son savoir-faire reconnu par la Chambre des métiers et artisanat.

 

Florence Céard

Cette enseignante de 52 ans a entrepris un virage à 180°. Un déclic survenu en 2013 : » Je me suis brûlée avec un savon industriel mal dosé. Deux jours plus tard, je rencontre un savonnier dans le Poitou-Charentes. Il m’a expliqué son travail, m’a montré son savoir-faire… Résultat : quand je suis rentrée chez moi, j’ai essayé de fabriquer des savons. Ça m’a plu, et du coup, j’ai commencé une formation.

Depuis mai 2017, elle fabrique des savons enrichis au lait d’ânesse, dans son laboratoire, installé chez elle, à Vaudrimesnil (Manche), près de Périers.

Tous les produits sont fabriqués artisanalement, sans huile de palme, sans additifs ni conservateurs, avec des matières premières biologiques. Ils sont enrichis avec une huile particulière (amande douce, noyau d’abricot, olive et coco avec un surgraissage, avocat, jojoba), qui leur donne une propriété différente.

Les savons sont saponifiés à froid.

Dans cette méthode de fabrication, le lait est introduit à la fin, en même temps que les couleurs et les parfums. La transformation chimique étant terminée, ils ne sont pas dégradés. »

Bainzeparfums

Eva Gigon joue avec les bonnes odeurs, avec son entreprise depuis 2017, à la Ferté Macé, elle confectionne des savons biologiques artisanaux.

Fabriquer un savon

Saponification à froid :

On pèse les ingrèdients, et on mélange…

Une huile végétale noble…

Des huiles essentielles Bio…

Des herbes et des épices, ou du lait de jument, brebis, annesse…

On laisse reposer 24h, on coupe et on laisse sécher 4 à 6 semaines.

Pourquoi ont ils/elles choisi de baser la fabrication de leur savonnerie artisanale sur la méthode de la saponification à froid ?

Notamment :

  • pour préserver la planète = des produits bio, locaux qui préservent la planète
  •  pour produire des savons qualitatifs = nourris la peau
  •  pour travailler avec des producteurs qu’ils/elles connaissent = VIVE LE LOCAL
  • Il faut savoir que chaque huile contient des éléments non saponifiables, c’est à dire qui ne réagiront pas avec la soude. Ce sont eux qui apporteront leurs bénéfices pour la peau : nourrissant,  émollient, antioxydant.
  • la saponification à froid permet de former la glycérine végétale. Cet agent émollient et hydratant permettant à la peau de garder ses réserves d’eau, de la nourrir et de l’adoucir.

Le taux de surgraissage?

Le taux de surgraissage est le pourcentage (du poids total des huiles) qui reste non saponifié dans le savon fini. Le savon est alors « surgras ». En saponification à froid, il est essentiel de surgraisser les savons. Il y a 2 moyens de surgraisser le savon :

  1. – la « réduction de soude »
  2. – le surgraissage additionnel au moment de la « trace »

Voilà, vous connaissez les secrets de fabrication du savon par la saponification à froid !